Ahlan Ezzayak !

Shams, la chanteuse koweitienne, vient de lancer son vidéo clip “Ahlan Ezzayak” « bienvenu, comment ça va ? » devenu aussitôt populaire dans les pays arabes. La vidéo, qui caricaturise l’administration américaine (Bush, Rumsfeld et Cheney), se moque d’une façon arabe de la politique américaine au Moyen-Orient et les mensonges néo-cons d’exporter la démocratie et la liberté à cette région du monde.

L’utilisation des deux fameuses personnalités de la légendaire pièce théâtrale Rayya et sakina ainsi que de Handalah la créature caricaturale qui symbolise le drame palestinien créee par le caricaturiste Naji al-Ali est vraiment admirable et plonge les responsables américains dans le monde de l’humour, de la caricature et du sarcasme arabe.

Ahlan Ezzayak est le premier clip que Shams réalise après la signature d’un contrat de deux millions de dollars la liant avec la société de diffusion américaine Surprise. Rotana, la société de diffusion du prince saoudien Waleed bin Talal venait juste de rompre son contrat avec la chanteuse koweitienne ! Une façon de plaire au Président Bush ?

Faut lire la réaction de la journaliste koweytienne Muna Al-Fuzai, qui s’est hissée en donneuse de leçons prenant la défense des idéaux et de “l’altruisme” américains :

This video clip is an insult to all Americans and all the good that they stand for and even die for! (…) I wonder if this lady who claims to be Kuwaiti ever paused to ponder that if not for the Americans, who she is poking fun of, had not liberated her country from the Iraqi invasion, where she would be now? Democracy, freedom of speech and expression are not tools for insults but for expressing public emotions and reactions. If some people have their own valid reasons to hate the Americans, let them; but we, especially as Kuwaitis owe them our motherland.

Je vous laisse déguster cette pièce d’art :

Advertisements