La Tunisie se classe troisième parmi les ennemis d'Internet selon Forbes

Tunisie dans le Classement mondial de la liberté de la presse RSFSelon le récent classement mondial 2007 de la liberté de la presse publié par RSF, la Tunisie aurait fait quelques avancées par rapport à l’année dernière, grimpant de la 148ème à la 145ème position, devançant l’Egypte (146e), la Syrie (154e) et la Libye (155e), mais loin derrière le Maroc (106e) et l’Algérie (123e). La Tunisie se retrouve ainsi parmi les 10 mal classés pays de l’Afrique. Et franchement je ne vois pas quelles étaient les avancées enregistrées par la Tunisie à part l’autorisation octroyée à la radio religieuse d’un proche du clan présidentiel.

Forbes de son côté a publié une information selon laquelle la Tunisie est le 3e parmi les régimes les plus répressifs en matière d’Internet, plus pire que la Birmanie :

Starting with a list of these “Internet Enemies,” as defined by Reporters Without Borders, and ordering them with data collected by the OpenNet Initiative–a consortium of universities that performs in-country testing on Internet filters–Myanmar places fourth in a ranking of Internet censoring regimes, behind Iran, China and Tunisia.

Ci-dessous une capture d’écran animée que j’ai réalisée :

Advertisements