Elections Tunisiennes : Le Saviez-Vous ?

zababuilding_small.jpg

Un peu d’humour avec quelques faits drôles sur les élections Tunisiennes de 2009 :

  • Parmi les 5.2 millions d’électeurs tunisiens, 3.8 millions sont des adhérents au parti du Président ben Ali, L’Etat-RCD, au pouvoir depuis l’indépendance de la Tunisie en 1956 (PSD puis RCD).
  • Le RCD est le plus grand parti politique au monde, avec 3.8 millions d’adhérents il constitue plus que 36.59% de la population tunisienne (estimée à 10,383,577 en juillet 2008).
  • Le RCD est de ce fait plus grand que le pauvre Parti Communiste Chinois qui, avec ses 70 millions de membres, ne représente que 5.5% de la population Chinoise.
  • Le coût de la campagne électorale du RCD est estimé à plus de 20 millions d’euros. Avec un tel budget la Tunisie a raté une occasion historique de créer plus de 3000 nouveaux emplois et plus de 2.000 barques pour migrants “clandestins” à exporter vers l’Italie et la France et rendre ainsi un vibrant hommage et à Silvio Berlusconi, pour son soutien continu à la mafia tunisienne, et à Nicolas Sarkozy pour son projet d’Union pour la Méditerranée.
  • Avec un score pas assez triomphal de 89,62%, Ben Ali est placé 4ème dans le Top10 des dictateurs les mieux élus au monde de l’année 2009. Le 1er étant Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Guinée Equatoriale (97,1%), 2e – Noursoultan Nazarbaïev, Kazakhstan: (91%), 3e – Abdelaziz Bouteflika, Algérie: (90,24%).
  • Il parait que c’est le même processus et logiciel de comptage des votes qu’on est en train d’utiliser dans toute l’Afrique et le monde Arabe. Un jour et par erreur, Ben Ali risquerait d’être élu à 99.99% au Gabon et AbdelAziz Bouteflika à 90,24% en Egypte.
  • Avec un taux de participation aux élections présidentielle et législatives de 89,45%, contre 91,40% en 2004, la Tunisie garde son titre de championne du monde en démocratie. Même les démocraties établies, comme la France ou les États-Unis d’Amérique, ne peuvent prétendre à ce titre.
  • En dépit de l’amendement constitutionnel de 2009 relatif à l’abaissement de l’âge minimum du vote de 20 à 18 ans, plus de 2.5 millions de Tunisiens, majeurs et vaccinés, ont été exclus de ce droit de vote.
  • Mohamed Bouchiha, le candidat du PUP (Parti de l’Unité Populaire, social-démocrate proche du pouvoir) a appelé à voter pour Ben Ali, et a obtenu 5,01% des suffrages. Son homologue, Ahmed Inoubli de l’UDU (Union Démocratique Unioniste, proche du pouvoir) a lui aussi appelé à voter pour Ben Ali et a obtenu 3,80% des votes. Imaginez leurs scores s’ils avaient appelé à voter pour eux-mêmes !?
  • Ben Ali n’est pas descendu sous la barre des 90%, comme on le prétend, vous voulez une preuve : Bouchiha et Noubli, les deux prétendants qui se sont présentés contre Ben Ali tout en appelant à voter pour lui, ont eu 5.01% et 3.80% : les vrais résultats sont donc de : 98.43% pour Ben Ali, et 1.57% pour Brahim.
  • Dans son message -illégal, puisqu’un candidat n’a pas le droit de s’adresser à la nation à la vielle des élections- transmis quelques heures avant l’ouverture des bureaux de vote, Ben Ali, tout en menaçant “toute personne qui émettra des accusations ou des doutes concernant l’intégrité de l’opération électorale, sans fournir de preuves concrètes” ose parler de patriotisme fustigeant, selon ses dires, “une minorité infime de Tunisiens [qui] incitent à faire campagne contre leur propre pays…[qui ] n’ont pas respecté le caractère sacro-saint de la patrie“. Ben Ali a peut-être oublié que sa fortune, 5 milliards de dollars, et celle des Trabelsi est gardée dans des banques étrangères au détriment de la Tunisie.
  • A l’occasion des élections tunisiennes, Karoui&Karoui Interactive, spécialisée dans la création, l’implémentation et la gestion de solutions interactives pour …. les marques de grande consommation, nous a pondu un clip très “patriotique” destiné exclusivement à la consommation de masse. Pourtant, Nébil Karoui prétendait vouloir “faire bouger les lignes” et d’ajouter : “Malheureusement, ici en Tunisie l’autocensure existe. Il faut lui résister. Je résiste.” Encore un exemple flagrant de la schrizophrénie tunisienne.
  • La Page wikipédia consacrée au président Ben Ali a été censurée en Tunisie à l’occaion des élections 2009.
  • Le propriétaire du site http://www.MyPortail.com le met en vente après avoir été censuré en Tunisie suite à la publication d’un article traitant de “La Régente de Carthage”.
  • 100 Israéliens d’origine Tunisienne, vivant dans un pays qui se targue d’être “l’unique démocratie de la région” ont pourtant voté pour Ben Ali dans un bureau de vote à Jérusalem.
  • Le jour même de l’annonce des résultats des élections, qualifiées par la presse de caniveau comme étant un “renouvellement du pacte de confiance avec le président Zine El Abidine Ben Ali, [et un témoignage] de la conviction du peuple tunisien que le Président Ben Ali est le plus apte à poursuivre la conduite de l’œuvre de développement global de la Tunisie“, plus de 200 Tunisiens, entre femmes, hommes et enfants, de la localité de Safsaf (Gafsa) ont fuit vers l’Algérie voisine. Selon le journal Algérien Elwatan, les “40 familles ont assuré qu’elles ont agi ainsi à cause de la situation déplorable dans laquelle elles se trouvaient : misère, chômage et hogra.” Toujours selon Elwatan, les autorités civiles et sécuritaires se sont déplacées pour les convaincre de regagner la Tunisie de ben Ali.
  • Qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres exemples plus parlants ?

    Advertisements