Internet et la reconfiguration de l’espace public tunisien : le rôle de la diaspora

Après sa première étude “Internet et Espace public : Le cyberactivisme tunisien” publiée en 2007, le sociologue Romain Lecomte, qui mène une thèse de doctorat à l’Université de Liège sur les nouvelles formes d’engagement et de critique émergeant au sein du cyberespace tunisien, vient de publier une seconde étude très intéressante dans la revue tic&société (Vol. 3, n° 1-2 | 2009 consacré au TIC et diasporas) intitulée Internet et la reconfiguration de l’espace public tunisien : le rôle de la diaspora :

Dans une approche sociologique, nous montrons comment des Tunisiens de la diaspora profitent de l’internet pour s’impliquer, s’informer et dénoncer ce qu’ils considèrent comme des injustices dans leur pays d’origine. Nous décrivons le style de discours critique privilégié par ces internautes militants, ainsi que le type d’espace public qu’ils revendiquent. Nous nous penchons sur le parcours militant de certains d’entre eux et analysons les rapports qu’ils entretiennent avec les internautes résidant en Tunisie, dans un premier temps, surtout, moins enclins à dénoncer ouvertement (recours à la critique indirecte) le régime autoritaire. Nous montrons cependant comment ces internautes en Tunisie vont jouer un rôle de plus en important au sein de ce nouvel espace contestataire.

La revue tic&société est consacrée à l’analyse des rapports entre les technologies de l’information et de la communication (TIC) et la société.

Lire le texte intégral de l’étude sur le site tic&société ou télécharger la version PDF de l’étude.

Advertisements