Une carte pour remplir les trous noirs de la carte Facebook des amitiés

Facebook a cartographié les amitiés tissées sur son site entre les 500 millions de personnes à travers le monde qui utilisent son réseau social. Paul Butler, le stagiaire à l’origine du projet explique son concept :

Je voulais voir comment la géographie et les frontières politiques correspondent à l’endroit où vivent les gens par rapport à leurs amis. Je voulais visualiser les villes entretenant beaucoup de liens d’amitié […] Ce n’est pas seulement une jolie image, c’est la réaffirmation que nous connectons les gens, même au travers des océans et des frontières.

Cliquer sur l'image pour voir la carte en haute définition

Les liens d’amitié sont représentés par des filaments lumineux bleu redessinant les continents et les pays en illuminant les régions de denses amitiés facebookiennes. On voit comment la carte fait briller les pays où Facebook est le plus utilisé, surtout en Europe de l’ouest et l’Amérique du Nord. Certaines régions d’Amérique latine, d’Afrique du Nord, de l’ouest du sud, et de l’Asie sont aussi visibles.

En réponse à cette carte, Thorsten Gaetz, de son côté s’est intéressé au zones sombres non représentées sur la carte de Facebook, là où d’autres sites de réseautage social sont plus populaires, comme Orkut, avec ses 50 millions d’utilisateurs selon Google, Hi5 qui comptait plus de 80 millions de membres enregistrés en 2008, RenRen, le réseau social des étudiants chinois avec ses 70 millions d’utilisateurs ou encore Qzone, un autres réseau social chinois avec ses 200 millions d’utilisateurs.

Cliquer sur l'image pour voir la carte en haute définition

Thorsten Gaetz a ajouté donc une couche supplémentaire sur la carte originale de Facebook cartographiant les zones dans le monde où il y a plus de deux personnes par mille carré (zones représentées en couleur rouge dans la carte). Ce qui nous permet de voir d’autres zones où d’autres réseaux sociaux, autres que Facebook, sont très actifs.

Advertisements